Rechercher
Close this search box.
Rechercher
Close this search box.

Le blogue de DroneXperts

Découvrez le guide complet pour faire voler votre drone par temps froid ou dans la neige

Table des matières

L’hiver est enfin arrivé ! Les paysages sont devenus totalement blancs et les arbres sont recouverts de neige. Et vous souhaitez capturer ces différents plans ? Que vous soyez un pilote de drone amateur ou initié, l’hiver est souvent synonyme de paysages et de scènes magiques. Pourtant, faire voler votre drone par temps froid peut très vite s’avérer compliqué. En effet, certains paramètres comme : la diminution de capacité des batteries, les températures négatives et les mains engourdies peuvent impacter de manière négative et significative votre vol. Ces nombreux obstacles peuvent vous décourager à faire voler votre quadricoptère dans des températures froides, voire négatives. Notre centre d’expertise a quelques conseils et réponses à vous apporter !

Comment savoir si on peut faire voler son drone par temps de froid ou dans la neige ?

Vous l’aurez donc compris, la réponse est oui, mais sous certaines conditions et en prenant le temps préparez correctement son vol. Tout d’abord, prenons le temps d’évoquer plusieurs cas : le vol par temps froid et le vol par temps froid dans la neige.

Le vol par temps froid, mais sans neige. 

En hiver, et en fonction de la période de l’année, il est possible que la neige n’ait encore pas fait son apparition. Pourtant, les températures peuvent tout de même être proches ou inférieures à 0°C. La majorité des drones consommateurs sont conçus pour fonctionner à leur pleine capacité dans une échelle de température variant de 0°C à 40°C, néanmoins il n’est pas impossible de les faire voler dans des températures négatives.

Pour ce faire, il vous faudra absolument respecter ces quelques consignes de sécurité et surtout prendre bien soin de vos batteries, avant, pendant et après le vol. En effet, les températures inférieures à 15°C augmentent la résistance interne de la batterie de votre drone. Ce qui va provoquer une diminution de la capacité de décharge et augmentation de la chute de tension pendant la décharge. En d’autres termes, si la tension de votre batterie chute de manière brutale durant le vol, vous ne pourrez pas profiter d’une vitesse de vol élevée à poussée maximale. De plus, si vous continuez à voler avec une batterie faible, vous courrez un risque de crash de votre drone.

Le vol par temps froid avec de la neige. 

Il est possible de faire voler son drone au-dessus d’un paysage enneiger, mais il est bon de savoir que certaines conditions climatiques comme : la neige ou le gel peut altères différents capteurs (anticollision, IMU…) de votre drone. Cela peut avoir un impact direct sur le contrôle du vol et donc la stabilité de votre drone. De plus, la neige ou les grandes zones gelées apportent une forte réflectivité qui peut fortement perturber les détecteurs d’obstacle : il se peut que votre drone s’arrête brusquement en volant trop près d’une zone recouverte de neige/glace.

Le gel apporte lui aussi son lot de contraintes, il peut venir se fixer sur les hélices, les moteurs, les capteurs et la nacelle de votre drone. En effet, plus vous aurez tendance à monter en altitude, plus l’humidité qui est présente dans l’air ou dans les nuages aura tendance à se fixer sur votre drone. Avec des températures négatives ou basses, il est très facile à comprendre que cette humidité peut se transformer, petit à petit, en gel, mettant ainsi en péril le bon fonctionnement de votre drone.

Est-ce qu’un drone peut voler sous la pluie ?

La plupart des drones ne sont pas conçus pour voler sous la pluie, car l’eau peut endommager leurs composants électroniques. Cependant, certains modèles haut de gamme comme le DJI Matrice 30 sont capables de voler sous une pluie drue de manière prolongée grâce à leur conception imperméable. Il est donc essentiel de consulter la notice d’utilisation de votre drone pour connaître ses limites.

Toutefois, même avec un drone résistant à l’eau, il est conseillé de prévoir un abri pour atterrir en cas de forte pluie et de rester calme lors du pilotage. Enfin, il est à noter que la pluie, tout comme le froid, peut affecter la durée de vie de la batterie de votre drone. 

Comment bien préparer son vol : quelles étapes respecter ? 

Avant tout de rentrer plus en détails dans ce sujet et comme évoqués précédemment, les batteries de votre drone et le froid ne font vraiment pas bon ménage ! Il est donc primordial de préserver vos batteries de l’effet qu’engendre le froid sur leur capacité. Il faut savoir que la plupart des batteries de drones actuels sont au lithium (LiPo = Lithium polymère), c’est-à-dire qu’elles fonctionnent par réactions chimiques pour produire du courant électrique. Par temps froid et températures basses, les réactions chimiques nécessaires pour la production d’électricité sont donc ralenties. La capacité de la batterie en vol diminuera donc.

Bien charger et stocker ses batteries

Pour pouvoir assurer votre vol de drone par temps froid, il est important de vous assurer que vos batteries sont pleinement chargées avant de les utiliser. C’est également valable pour vos batteries de contrôleur ou même pou celle de votre téléphone portable et/ou tablette.

Un autre aspect important également, vos batteries doivent être dans un état irréprochable : aucune fissures ou cassées, ni même gonflées. Avant d’installer vos batteries, assurez-vous qu’elles soient assez chaudes. Le cas échéant, il est possible que votre drone (surtout pour les plus récents) vous avertisse par un message d’erreur sur votre télécommande. Ce qui vous empêchera de décoller. Sachez que si votre batterie est froide au toucher, elle sera également trop froide pour votre drone, n’hésitez donc pas à la préchauffer avant de l’installer.

Matrice-300-Hiver-Changement-de-batterie

NOS CONSEILS :

  • Pour que vos batteries soient entièrement chargées (à savoir à 100%) avant votre session de vol par temps froid, nous vous conseillons de les recharger 24 heures seulement avant de sortir. Le plus tard possible étant le mieux. Nous ne vous conseillons pas de décoller par temps froid si votre batterie indique moins de 90% de charge.
  • Durant le trajet jusqu’à votre spot, nous vous conseillons de mettre vos batteries dans une poche en tissus (une chaussette ou un gant peuvent totalement faire l’affaire) et de les garder les plus proches de vous.
  • Pour préchauffer votre batterie afin qu’elle soit à plus de 15°C avant de l’installer dans votre drone, nous vous conseillons de l’allumer quelque temps avant de l’installer pour qu’elle soit à la bonne température. Si ce n’est pas suffisant, faire tourner quelques instants (2/3 minutes) les moteurs du drone à bas régime.

Bien préparer son drone pour le vol

Comme expliquer plus haut, durant ce type de mission, le gel et la neige sont de vrais ennemis et peuvent influencer le pilotage de votre drone. Il est donc très indispensable prendre le temps de préparer et régler correctement votre drone avant le décollage. Une fois que vous avez installé la batterie qui aura été chargée complètement et à une température convenable, prenez le temps d’essuyer toute l’humidité qui peut être présente sur votre drone en ne négligeant aucune partie. Profitez-en également pour vérifier l’objectif de la caméra : les variations de température peuvent apporter de la buée sur l’objectif, ce qui affectera la qualité de votre prise de vue.

Calibrez également aussi l’IMU et le compas de votre quadricoptère avant de décoller et activez les détecteurs d’obstacles. Profitez-en pour régler votre caméra et installer si nécessaire votre filtre polarisant ou CPL.

NOS CONSEILS :

  • Une fois le contrôle physique de votre quadricoptère réalisé, procédez à l’essuyage et séchage complet de celui-ci et effectue ensuite la mise sous tension. Un préchauffage de votre drone pendant environ 1 minute avant le décollage est fortement recommandé afin de vous assurer que tout est en ordre.
  • La dernière vérification à effectuer est de s’assurer que la lentille de la caméra ne soit pas embuée : pour dissiper la buée, allumez la caméra.

À quelle altitude pouvez-vous voler avec votre drone ?

L’altitude de vol d’un drone est un élément crucial, particulièrement par temps froid. En général, la réglementation limite l’altitude à 120 mètres au-dessus du sol. Cependant, cette hauteur peut varier en fonction des conditions météorologiques et de la législation locale. Par exemple, au Canada, l’altitude maximale est de 400 pieds (~122 mètres), pouvant être augmentée jusqu’à 100 pieds au-dessus d’un bâtiment si le drone est utilisé à moins de 200 pieds horizontalement de la structure.

Il est essentiel de noter que le froid peut affecter l’autonomie de votre drone. En effet, à haute altitude où la pression de l’air est faible, les moteurs de votre drone devront tourner plus vite pour produire suffisamment de portance, ce qui réduit la durée de vol. De plus, le froid a une réelle influence sur l’autonomie de nos machines. Par exemple, à une température de 25°C il faut consommer 800mA pour déclencher le failsafe, à 0°C la même sécurité s’active après 500mA et à -10°C ce sont seulement 300mA qui pourront être utilisés avant la mise en failsafe.

Gardez à l’esprit que les drones de précision peuvent atteindre des altitudes supérieures à 20 000 pieds. Cependant, ces drones sont généralement réservés à un usage professionnel et sont soumis à des réglementations plus strictes. Enfin, gardez en tête que les conditions météorologiques extrêmes peuvent affecter la sécurité et l’opportunité de piloter votre drone. Il est donc recommandé d’éviter de voler dans des conditions extrêmes ou par mauvais temps.

Le vol : du décollage à l’atterrissage

Vous avez procédé au décollage et vous devez commencer à réfléchir à vos prises de vue. Toujours dans l’optique de préserver votre batterie du froid, vous pouvez effectuer un vol stationnaire de plus ou moins 1 minute pour préchauffer complètement la batterie. Lors de vos vols, il est impératif de toujours garder toujours à l’oeil, l’état actuel de la batterie : sa température et sa tension. Il est fortement recommandé de ne pas voler si la tension de la batterie passe en dessous des 3,2 volts. De même quand la charge de votre batterie passe en dessous des 30%, pensez à rapatrier votre quadricoptère vers vous, pour éviter tout problème. En dessous de 20% de batterie, vous risquez fortement de mettre en péril votre matériel. En effet, il se peut que votre drone n’ait pas assez de puissance pour revenir. Il est donc important de toujours avoir un oeil vigilant sur votre drone et son comportement dans les airs.

Durant le vol, vous serez très certainement sujet aux chutes de tension brusques provoquées par les basses températures ! Favorisez un vol calme, de plus courtes durées qu’habituellement et ne solliciter pas trop les moteurs. Dans le but de vous, évitez d’éventuels décrochages que pourrait subir votre drone. Des mouvements lents vous permettront d’économiser une partie de la batterie. Si cela est possible, évitez de monter à trop haute altitude et privilégier donc les moyennes altitudes. En effet, plus vous serez haut dans le ciel, plus la température diminuera ce qui impactera directement votre batterie. Évitez également les trop basses altitudes, surtout par temps de neige, la réverbération pourrait jouer des tours aux capteurs de votre drone !

DJI-Phantom-4-Hiver-Neige-Arbre

Après avoir évoqué les précautions à prendre pour votre matériel, vous serez confronté à un autre défi : le gel du corps. En effet, durant ces conditions climatiques, les doigts ont tendance à s’engourdir voir geler, pour les conditions extrêmes. Ce nouveau paramètre peut affecter le contrôle de votre appareil et votre capacité d’intervention dans des situations d’urgences.

Les pilotes doivent donc s’assurer de porter un équipement suffisamment chaud et résistant au vent lorsqu’ils travaillent dans des conditions. Lorsqu’ils volent dans des environnements glacés ou enneigés, les pilotes peuvent porter des lunettes de protection pour éviter les lésions oculaires causées par la réflexion de la lumière. Pour des conditions les plus difficiles, vous pouvez également réaliser depuis l’intérieur de la voiture pour éviter les frissons et la perte des sens.

NOS CONSEILS :

  • Munissez-vous d’une piste d’atterrissage et décollage. Souvent de couleurs orange, elles seront très visibles en cas de neige.
  • Soyez à l’écoute de votre matériel : si un message d’erreur ou un avertissement apparaît sur votre écran, posez-vous le plus rapidement possible.
  • Après avoir terminé votre vol, contrôlez et essuyez votre drone pour ensuite le stocker dans un endroit sec et tempéré. Les environnements à basse température peuvent accélérer le vieillissement de votre matériel.

Est-ce que les drones DJI sont plus résistants au froid par rapport aux autres marques de drones ?

Les drones professionnels, tels que le M300 RTK.

La marque DJI est reconnue pour la qualité de ses drones. Mais qu’en est-il de leur résistance au froid ? Les drones DJI sont-ils plus résistants que les autres marques face aux faibles températures ?

Selon les informations disponibles, il semblerait que la plupart des drones DJI soient capables de fonctionner de manière stable par temps froid. Le M300 RTK et le M350 RTK, par exemple, sont même capable de résister aux intempéries, y compris la pluie et les rafales de vent. Cependant, la neige reste un défi difficile à relever. 

En d’autres termes, quelle que soit leur marque, tous les drones sont soumis aux mêmes problèmes face au froid. Les basses températures peuvent en effet affecter le bon fonctionnement des batteries, qui sont généralement alimentées par des piles au lithium. 

Les drones loisirs, tels que le DJI Mini 3.

En matière de drones de loisir, le DJI Mini 3 est une option populaire. Ce modèle ultraléger (242 grammes) est compact et simple à utiliser, ce qui le rend idéal pour les débutants. Le DJI Mini 2 offre une résistance au vent maximale de 8,5 à 10,5 m/s. Il offre également une durée de vol maximale de 31 minutes.

Il est conçu pour fonctionner dans des températures allant de 0° à 40°C. Il n’est donc pas conseillé  d’utiliser ce type de drone par temps de froid.

Le mot et les conseils de la fin ? 

Voler par température basse ou dans un environnement neigeux est donc possible avec un drone, mais il faut toujours avec à l’esprit que le froid n’est pas l’ami des batteries. Si vous débutez le pilotage de drone et que vous n’êtes pas très à l’aise encore avec votre appareil, nous vous suggérons d’éviter de mettre en danger, vous ou votre quadricoptère, en tentant une session de vol par temps froid.

N’oubliez pas également de ne pas trop solliciter votre drone dans des conditions de basse température et privilégiez un vol en douceur avec des mouvements lents en gardant toujours un oeil sur l’état de votre batterie.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la façon de garder vos batteries en bon état et en sécurité, vous pouvez consulter notre article : Le guide pour bien conserver vos batteries, les garder en bon état et en sécurité.

Partager

Facebook
LinkedIn
Courriel

Vous aimerez aussi

Présentation de la caméra Zenmuse H30T La nouvelle Zenmuse H30T de DJI est une avancée…

La gestion des feux de forêts est un enjeu majeur au Québec, dont le vaste…

Présentation du drone agricole Agras T50 Le secteur agricole se tourne de plus en plus…