Rechercher
Close this search box.
Rechercher
Close this search box.

Le blogue de DroneXperts

Le drone à vision nocturne, découvrez notre guide complet

Table des matières

Aujourd’hui, le drone à vision nocturne est utilisé par les agences de sécurité et les équipes d’inspection pour les aider dans leurs missions. Cette nouvelle technologie peut être déployée très rapidement et peut couvrir des zones très étendue ou difficile d’accès en étant beaucoup plus rapide et efficace qu’un contrôle terrain terrestre effectué par l’homme. Ces prouesses sont un réel gain de temps et de productivité, pour tous ceux qui doivent prendre des décisions importantes et rapides en fonction des données terrain obtenues. Le drone s’avère être un réel atout la nuit, en effet, des opérations de recherches et sauvetage ont également lieu durant cette période lorsque la visibilité pour l’homme est réduite. Afin de répondre à ce besoin, les marques de quadricoptère ont développé une multitude d’outils.

Qu’est ce que la vision nocturne ?

Avant de commencer, il faut savoir que la vision humaine est limitée à un petit spectre de lumière dite visible. Les autres parties de ce spectre telles que l’infrarouge, l’ultraviolet, les rayons X et les rayons gamme ne peuvent pas être perçues à l’oeil nu. Cependant, un appareil photo ou une caméra est en mesure de capter ces différentes ondes de lumière. En d’autres termes, la vision nocturne permet de voir au sein des environnements sombres et à très faible luminosité. Grâce au développement des nouvelles technologies, la vision nocturne est désormais possible depuis quelques années grâce à l’imagerie thermique.

Cette technologie s’appuie sur deux principaux mécanismes : l’amplification de la lumière résiduelle (étoiles, lune) et l’exploitation des ondes infrarouges, émises par tout corps produisant de la chaleur. 

Comment fonctionne l’imagerie thermique ?

L’imagerie thermique fonctionne en détectant la chaleur, ou signature thermique, qui est émise naturellement par les objets. Ces caméras sont équipées de lentilles infrarouges et de capteurs hautement sophistiqués afin de pouvoir capter les fréquences infrarouges invisibles pour mesurer les températures des surfaces. La nuit, les températures du sol et de l’environnement se refroidissent, tandis que les corps des personnes disparues sont plus chauds. C’est cette différence thermique qui est détectable, ce qui fait des drones à vision nocturne une solution non négligeable. Néanmoins, ces caméras thermiques restent très sensibles et peuvent être affectées par de nombreux facteurs tels que les conditions de surface, la réflectivité d’un objet ou encore les conditions météorologiques.

Quel caméra pour le drone à vision nocturne ?

Capteur thermique-nocture H20 DJI

DJI Zenmuse H20T

La DJI Zenmuse H20T est une caméra thermique hautement sophistiquée, spécialement conçue pour le drone Matrice 300 RTK.

Elle est dotée de quatre capteurs distincts qui lui permettent de couvrir un large éventail de situations d’observation. Elle comprend un capteur grand angle 1/2,3 pouce 12 Mpx, un capteur 1/1,7 pouce 20 Mpx avec un zoom x 23 et un télémètre laser avec une portée de 1200 m.

Le quatrième capteur est une caméra thermique capable de détecter les fréquences infrarouges invisibles pour mesurer les températures de surface. C’est cette capacité qui permet à la Zenmuse H20T de réaliser des observations en vision nocturne.

En plus de sa fonction thermique, la Zenmuse H20T comporte également un stabilisateur, qui assure une qualité d’image optimale, même en cas de mouvements brusques ou de conditions de vol difficiles.

DJI Zenmuse H20N

La caméra thermique Zenmuse H20N est capable de détecter des sources de lumières aussi faibles que 0,0001 lux et elle possède des capteurs starlight intégrés à ses caméras zoom et grand angle. Associez-la aux caméras thermiques et zoom et au télémètre laser pour obtenir une charge utile hybride polyvalente à la hauteur de vos attentes. Deux caméras thermiques offrent respectivement un zoom 2x et 8x, pour un zoom total maximum de 32x. Trouvez des points chauds et inspectez des zones en détail. La H20N prend également en charge le zoom synchronisé entre les caméras thermique et vision nocturne Starlight. Les utilisateurs peuvent nuancer les images simultanément. Cela multiplie l’efficacité et facilite la comparaison des détails côte à côte.

Quel drone choisir pour vos relevés photogrammétrique thermique ?

DJI Mavic 3 Thermal

DJI Mavic 3 Thermal en vol

Le DJI Mavic 3 Thermal est le drone idéal pour les relevés photogrammétriques thermiques, grâce à son double capteur thermique/optique et sa résolution 4K. Il est particulièrement adapté pour les missions de surveillance, recherche et sauvetage, de jour comme de nuit. La nacelle du DJI Mavic 3 Thermal intègre trois capteurs, dont une caméra grand angle de 1/2 pouce et 48 MP pour une détection précise et rapide des éléments chauds. Sa capacité à fournir en temps réel des images thermiques d’une précision exceptionnelle en fait un outil prisé par les professionnels. En plus de ces caractéristiques, le DJI Mavic 3 Thermal propose une fonction de fusion d’images combinant données thermiques et images visuelles pour une analyse plus approfondie lors de missions thermographiques.

DJI Matrice 30T

DJI Matrice 30 en vol devant des montagnes

Le DJI Matrice 30T est un drone à vision nocturne haut de gamme qui se distingue par sa polyvalence et ses performances élevées. Il est équipé de quatre capteurs :

  • Une caméra grand angle de 12 mégapixels,
  • Une caméra de 48 mégapixels permettant un zoom x16,
  • Un télémètre laser pour évaluer les distances,
  • Un capteur thermique 640 x 512 pixels à 30Hz qui permet de détecter les fréquences infrarouges invisibles.

Le DJI Matrice 30T affiche une autonomie de vol impressionnante de 41 minutes grâce à ses deux batteries TB30. Il bénéficie également d’une robustesse accrue avec un indice de protection IP55 et une plage de température d’opération de -20 à 50 °C.

Léger et portable, ce drone dispose d’une radiocommande conçue spécifiquement pour les utilisateurs professionnels et est compatible avec DJI FlightHub 2 pour une synergie sol/cloud efficace.

Il est également équipé de balises de sécurité intégrées qui aident à identifier le drone pendant le vol et de lumières auxiliaires qui permettent une précision accrue du système de positionnement par vision pendant les opérations de nuit.

DJI Matrice 300 RTK

DJI Matrice 300 RTK en vol en milieu urbain

Le DJI Matrice 300 RTK est un drone robuste et polyvalent, spécialement conçu pour les opérations de relevés photogrammétriques thermiques. Ce drone de vision nocturne est muni de six capteurs visuels redondants, deux capteurs de temps de vol (TOF) et une plage de détection réglable entre 1 et 40 mètres, offrant ainsi une sécurité de vol optimale. Le M300 RTK peut voler jusqu’à 55 minutes et possède des capacités d’intelligence artificielle avancées, ce qui en fait un outil de choix pour les opérations exigeantes. Il est compatible avec la caméra Zenmuse H20T, qui permet une surveillance efficace quelle que soit la distance de la mission. Ce drone est également certifié IP45, il est donc protégé contre les objets de plus de 1,0 mm et contre l’eau projetée en jets, idéal pour des interventions nocturnes dans des conditions météorologiques variées.

DJI Matrice 350 RTK

DJI Matrice 350 RTK en vol au milieu des plaines

Le DJI Matrice 350 RTK, plateforme de drone phare de DJI Enterprise, se distingue par son nouveau système de transmission et de contrôle vidéo, un système de batterie plus efficace et des fonctions de sécurité plus complètes. Il offre également de fortes capacités de charge utile et d’expansion.

Ce drone est doté d’une caméra FPV améliorée, performante dans des conditions de faible luminosité, optimale pour des opérations nocturnes. Il partage le même composant et capteur que le M30.

Le M350 RTK est compatible avec diverses caméras, dont la Zenmuse H20 et H20N, la Zenmuse P1, offrant ainsi une grande polyvalence.

Comment coûte un drone à vision thermique ?

Comme nous vous l’avons mentionné ci-dessus, le prix d’un drone à vision nocturne peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que la marque, les caractéristiques techniques, les fonctionnalités avancées et les accessoires inclus. 

Il est donc essentiel de définir clairement vos besoins et votre budget avant de faire votre choix. Pour obtenir un devis précis, nous vous conseillons de contacter directement nos représentants.

Quelle est la différence entre le vol de nuit et le vol de jour avec un drone ?

Le vol de nuit avec un drone diffère principalement du vol de jour en termes de conditions de visibilité et de réglementation. En effet, le vol nocturne est soumis à des contraintes réglementaires spécifiques. Par exemple, en fonction du pays, le drone doit être équipé d’un dispositif lumineux visible à distance et respecter une hauteur de vol limitée. Par ailleurs, la définition de la «nuit aéronautique» peut varier. Elle est généralement considérée comme la période située entre 30 minutes après le coucher du soleil et 30 minutes avant son lever.

Enfin, le pilote doit être en état de piloter et doit prendre en compte l’impact de la fatigue ou d’autres facteurs sur sa capacité à piloter de manière sécuritaire.

Comment reconnaître un drone dans le ciel la nuit ?

Reconnaître un drone dans le ciel la nuit peut nécessiter une combinaison d’indices visuels et sonores. En effet, les drones sont souvent équipés de lumières qui peuvent être fixes ou clignotantes. Ces lumières sont généralement de différentes couleurs et positions selon le type de drone. Cependant, il est important de faire la distinction entre ces lumières et celles présentes dans le ciel nocturne, comme les étoiles ou les avions.

Par ailleurs, le bruit émis par les drones peut également aider à leur localisation. Il est souvent décrit comme un bourdonnement ou un vrombissement. Néanmoins, ce bruit peut être difficile à distinguer dans un environnement bruyant.

Enfin, certains drones peuvent émettre des signaux radio qui peuvent être détectés à l’aide d’un équipement spécialisé, comme un détecteur de fréquence radio. Ceci peut être particulièrement utile si le drone est loin ou s’il vole à une altitude élevée.

Il est à noter que ces méthodes peuvent varier en efficacité en fonction des conditions météorologiques, de la distance et du type de drone.

Quelques conseils de sécurité pour faire voler votre drone la nuit.

Voici une liste non exhaustive des recommandations que nous vous conseillons de suivre une fois que vous aurez sélectionné votre matériel et que vous allez débuter vos missions de relevés thermiques :

  • Quel que soit le nombre d’heures de vol que vous avez à votre actif, il est toujours bon de suivre les conseils de sécurité pour les drones afin d’éviter toute mésaventure.
  • Établissez une liste de contrôle avant le vol et suivez-la scrupuleusement. Bien qu’il puisse être tentant de faire décoller l’appareil dès que possible, il est encore plus important de s’assurer que le signal GPS est fort et que les paramètres de retour au domicile (RTH) sont corrects lorsque vous volez de nuit.
  • Regardez de 5 à 10 degrés en dehors du centre du drone pour aider à compenser les éventuels angles morts nocturnes. Mais comme il est plus difficile de maintenir une ligne de vue (VLOS) la nuit, vous pouvez également faire appel à un observateur visuel pour vous aider.
  • Si vous n’êtes pas familier avec la zone dans laquelle vous allez voler, pensez à repérer l’endroit dans la vue satellite de Google Maps pour mieux comprendre la topographie.
  • Vous pouvez également voler à une altitude plus élevée pour éviter les obstacles potentiels tels que les arbres et les lignes électriques.
  • Faites atterrir votre drone immédiatement si vous ne pouvez pas déterminer sa position par rapport à un autre aéronef.
  • Utilisez un tapis d’atterrissage et éclairez le lieu d’atterrissage pour ne pas en perdre la trace.
  • Soyez conscient des limites de votre équipement et vérifiez les prévisions pour vous assurer que la météo est compatible avec votre drone.

Les différents domaine d’application du drone à vision nocture ?

Recherche et sauvetage

La recherche et sauvetage représente une application essentielle des drones à vision nocturne. Leur capacité à couvrir rapidement de vastes zones et à détecter des signes de vie en conditions de faible luminosité ou d’obscurité fait des drones un outil précieux pour localiser les personnes perdues ou en danger, même dans des environnements difficiles.

  • Les drones peuvent être équipés de caméras thermiques, comme la Zenmuse H20T, qui peuvent détecter la chaleur corporelle, rendant les personnes plus faciles à repérer dans l’obscurité.
  • Les drones permettent également d’économiser du temps précieux en évitant d’avoir à envoyer une équipe sur place pour une reconnaissance initiale.
  • Certains drones, comme le DJI Matrice 300 RTK, peuvent voler jusqu’à 55 minutes, offrant une grande autonomie pour les missions de recherche et de sauvetage.
  • La majorité des opérations de recherche et de sauvetage ont lieu la nuit, lorsque la visibilité est minimale. Les drones à vision nocturne fournissent donc une marge de sécurité supplémentaire aux premiers intervenants.

Intervention d’urgence

L’intervention d’urgence est un autre domaine d’application crucial des drones à vision nocturne. Ces appareils peuvent fournir un soutien précieux lors de situations d’urgence, notamment en permettant une réponse rapide et efficace.

Les drones à vision nocturne peuvent notamment aider à :

  • Localiser rapidement les victimes lors de catastrophes naturelles, grâce à leur capacité à couvrir de vastes zones en un temps réduit.
  • Distinguer la fumée des flammes lors d’incendies, facilitant ainsi le travail des services de secours.
  • Fournir des informations précises et en temps réel pour les services d’intervention immédiate.

Il faut toutefois noter que l’utilisation de drones en situation d’urgence est soumise à des règles strictes pour garantir la sécurité de tous. Par exemple, les pilotes de drones doivent éviter les périmètres de sécurité d’une opération d’intervention d’urgence. De plus, il est recommandé de disposer d’un certificat d’opérations aériennes spécialisées.

Surveillance et inspection

Les drones à vision nocturne sont largement utilisés pour la surveillance et l’inspection dans divers secteurs. Notamment, dans le secteur industriel, ces drones permettent de réaliser des inspections structurelles, même dans des conditions de faible luminosité ou de nuit. Ils sont également utilisés pour les opérations de sécurité publique, la surveillance des frontières ou encore la détection d’intrus potentiels.

Lors d’une mission de surveillance, il est essentiel de disposer d’un drone équipé d’une caméra adaptée. Par exemple, la caméra thermique Zenmuse H20T de DJI, spécialement conçue pour le drone Matrice 300 RTK, dispose de quatre capteurs différents pour une détection optimale.

  • Les drones à vision nocturne sont également utilisés dans le secteur de l’énergie pour inspecter les infrastructures telles que les lignes électriques, les éoliennes ou les panneaux solaires. Ces inspections peuvent s’avérer cruciales pour prévenir les pannes et garantir la sécurité.
  • Dans le domaine de la construction, les drones à vision nocturne peuvent être utilisés pour surveiller les chantiers et détecter les problèmes structurels avant qu’ils ne deviennent critiques.
  • De nombreux drones à vision nocturne sont équipés de caméras thermiques, rendant ces appareils particulièrement utiles pour la détection d’incendies ou d’autres sources de chaleur anormales.

Dans tous ces cas, l’utilisation de drones à vision nocturne permet d’obtenir des informations précises et détaillées, tout en réduisant les risques associés à ces opérations.

Gestion de la faune sauvage

Les drones à vision nocturne apportent une nouvelle dimension à la gestion de la faune sauvage. Ils se révèlent être des outils efficaces pour mener des inventaires d’espèces, notamment les oiseaux et les mammifères. La discrétion sonore de certains modèles, couplée à des capacités de zoom, permet une observation en toute discrétion, minimisant ainsi les perturbations pour les animaux.

Cependant, l’utilisation des drones nécessite une considération des interactions potentielles avec la faune. Des incidents tels que les attaques de drones par certains rapaces, les collisions, ou les réactions de peur chez les mammifères et les oiseaux ont été signalés. Ainsi, des guides des saines pratiques ont été élaborés pour assurer le respect de la faune pendant les opérations de vol.

De plus, les drones à vision nocturne sont également utilisés pour la protection de la faune, permettant aux chercheurs et gardes forestiers de surveiller les zones de conservation et de détecter les menaces potentielles.

Vous souhaitez en savoir davantage sur les différents champs d’application et sur le fonctionnement détaillé du drone thermique ? Alors vous pouvez consulter cet article.

Partager

Facebook
LinkedIn
Courriel

Vous aimerez aussi

Présentation de la caméra Zenmuse H30T La nouvelle Zenmuse H30T de DJI est une avancée…

La gestion des feux de forêts est un enjeu majeur au Québec, dont le vaste…

Présentation du drone agricole Agras T50 Le secteur agricole se tourne de plus en plus…