True


Comme manufacturiers, pourquoi adopter de nouvelles pratiques écoresponsables ?

Partager


Sous la pression des consommateurs, des grands donneurs d’ordres, mais aussi des nombreuses législations adoptées par les différents paliers de gouvernements face aux enjeux environnementaux, les manufacturiers doivent adopter de nouvelles pratiques écoresponsables. 

Quelles sont les étapes ? De la prise de conscience, pour démontrer une démarche, vers une amélioration continue, du diagnostic à la mise en place d’actions correctives et du suivi afin d’en assurer les performances.

De ces étapes, il en découle des protocoles et éventuellement, des modifications de procédés visant à démontrer votre engagement pour l’optimisation non seulement de votre performance environnementale industrielle, mais aussi de votre gestion environnementale interne. 


Méthode simple

Sous l’influence des parties prenantes, notamment les donneurs d’ordres dont le gouvernement, les clients, partenaires, fournisseurs et même les employés, vous devez orienter et adapter vos pratiques pour diminuer votre empreinte écologique. 

Voici les étapes pour s’engager à diminuer votre empreinte écologique :

1. Première étape : la prise de conscience 
La prise de conscience est une remise en question sur vos façons de faire et de l’éthique interne de l’entreprise, c’est l’élément déclencheur pour mettre en place un processus de changement pour passer à l’action.

2. Deuxième étape : le diagnostic
Le diagnostic vous permet d’avoir un état des lieux objectif et mesuré, pour ce faire, vous devez analyser vos procédés, collecter et analyser toute l’information pertinente reliée aux différents écosystèmes environnants (Rejets industriels dans l’eau, le sol, atmosphériques, le bruit, environnement de travail…).  Cela permet d’évaluer les niveaux et types d’interventions afin de prioriser celles qui optimiseront vos activités qui impactent sur l’environnement. Cette étape implique également d’utiliser des outils de diagnostic adaptés au contexte : soit des systèmes de mesures et d’échantillonnages. 

3.Troisième étape : l’intervention
La mise en place d’actions correctives par votre entreprise est directement reliée aux priorités que vous planifiez suite à votre diagnostic et de votre engagement à réduire votre empreinte écologique.  On y apporte au besoin des ajustements de matériaux utilisés (Produits pétroliers, métaux…), changement de fournisseurs de service (Économies, méthodes, proximité), traitement des rejets (Amélioration de procédés), modification, réglage ou optimisation des machines et systèmes en place.

4. Quatrième étape : Coordination des actions correctives et implantation de suivi 
Démarche d’accompagnement par des experts en procédé et également en mesures et échantillonnages de l’air, l’eau ou le sol visant à s’assurer que les améliorations souhaitées s’appliquent.  


Ce qu’il faut retenir dans l’adoption de nouvelles pratiques écoresponsables

Premièrement, vous allez en retirer des bénéfices sous-estimés, notamment :

  • Augmentation de votre crédibilité vis-à-vis des parties prenantes; 

  • Respect des bonnes pratiques pour le diagnostic, les actions correctives, la validation
    et le suivi préventif;

  • Diminution de votre empreinte écologique en respectant les normes environnementales.

Découvrez la technologie qui vous permettra de réduire votre empreinte écologique dans notre article suivant
« Une technologie de mesure et d’échantillonnage pour réduire votre empreinte écologique »



Systèmes de surveillance environnementale embarqués sur drone
Des solutions pour diminuer l'empreinte écologique du plus grand nombre d'organisations

To install this Web App in your iPhone/iPad press and then Add to Home Screen.