Le drone dans le domaine minier, article La Presse+ | DroneXperts
True


Le drone dans le domaine minier, article La Presse+
Article paru dans la revue La Presse + dans la section affaires le 31 mai 2021.

Partager


Voici un article paru dans la revue La Presse + dans la section affaires le 31 mai 2021. Revue de l'utilisation des drones dans le domaine minier, ce que pense DroneXperts concernant l'utilisation des drones dans ce secteur et les apports bénéfiques de cette technologie. Mathieu Falardeau, représentant des affaires chez DroneXperts cite certains bénéfices de l'utilisation des drones et la vision pour l'avenir de la technologie en fonction de l'évolution des réglementations avec Transport Canada. 


Voici un article paru dans la revue La Presse + dans la section affaires le 31 mai 2021. Revue de l'utilisation des drones dans le domaine minier, ce que pense DroneXperts concernant l'utilisation des drones dans ce secteur et les apports bénéfiques de cette technologie. Mathieu Falardeau, représentant des affaires chez DroneXperts cite certains bénéfices de l'utilisation des drones et la vision pour l'avenir de la technologie en fonction de l'évolution des réglementations avec Transport Canada.

« Il y a cinq ans à peine, il était rare que des entreprises minières contactent DroneXperts, un centre d’expertise qui professionnalise l’intégration des drones en utilisant la robotique et l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, le téléphone ne cesse de sonner, si bien que ce secteur va représenter d’ici deux ans 30 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Survol. 


SÉCURITAIRE ET PRÉCIS 

Afin de connaître les quantités de matières qui ont été dynamitées, les mines ont intégré la photogrammétrie à leurs usages. Normalement, ces relevés sont effectués à partir d’un GPS ou d’une station laser au sol, mais ces méthodes sont loin d’être parfaites. « Un de nos clients nous a mentionné que pour scanner une pile d’agrégats, l’utilisation d’un GPS peut prendre deux heures sur le terrain, mais l’activité est risquée. L’arpenteur doit aller chercher les points de hauteur sur les piles. Les risques d’accident sont élevés. Le laser au sol est quant à lui très précis, mais nécessite de trois à quatre heures. En plus, il est contraignant, car la circulation des camions qui transportent les minerais doit être arrêtée », explique Mathieu Falardeau, représentant des affaires chez DroneXperts. Tandis que le décollage du drone « peut se faire dans un endroit sécuritaire éloigné du transport du minerai », affirme l’expert. 

Les avantages du drone ? Sa grande précision à 98 %, sa rapidité d’utilisation – un levé prend de 30 à 40 minutes –et la diminution des risques d’accident. 

Relevé topographique de terrain par LiDAR, cartographie des gaz sur des zones après dynamitage et services d’urgences environnementales sont d’autres applications possibles de cet outil qui est surtout utilisé dans les mines à ciel ouvert. « Le drone est moins populaire pour les mines souterraines, car la position par GPS ne fonctionne pas sous terre. On doit utiliser un pilotage LiDAR. C’est un peu comme un guidage à la chauve-souris, mais avec des lasers. L’intérêt sous terre est pourtant indéniable parce qu’on peut augmenter le nombre de relevés, obtenir des images 3D des parois rocheuses, déterminer la profondeur d’une cavité, prévenir et connaître le lieu exact d’un éboulement, etc. », constate Mathieu Falardeau. 

Afin de mettre en contexte, l'offre de service et de produits de DroneXperts permet de mieux cibler les besoins de nos clients, nos spécialistes conseillent les utilisateurs sur des technologies à valeur ajoutée et permettent de trouver des arguments sur le retour sur investissement notamment le coût et le retour sur investissement. 

Comme indiqué dans l'article,  Mathieu Falardeau estime toutefois que le retour sur l’investissement est rapide en raison de la réduction des coûts de fonctionnement. « Les gains d’information, de temps et d’argent sont considérables. On a une meilleure connaissance des inventaires, donc on gère mieux et on est ainsi plus rentables. Les applications du drone sont illimitées et exploitables tout au long du processus (exploration, développement et opérations), sans parler de l’évaluation rapide des dangers. » 

Mathieu n'oublie pas de terminer sur une note importante concernant l'avenir du drone dans le secteur minier, soit la levée de l'interdiction du vol à vue dans certains contextes, avec la distance entre les ateliers et la mine, le drone pourrait réellement servir de transport de ravitaillement, de livraison de pièces et, pourquoi pas, d’expédition de repas aux employés par la voie des airs. 

À partir de LA PRESSE+ 
Édition du 31 mai 2021, section AFFAIRES 
DES DRONES… AU FOND DES MINES - JULIE ROY - Collaboration spéciale 
Lien : vers l'article dans LA PRESSE+ 

 


Investissement de 750 000$ en environnement DroneXperts et la Ville de Québec unissent leurs efforts pour une avancée technologique.
Communiqué de presse pour diffusion immédiate

To install this Web App in your iPhone/iPad press and then Add to Home Screen.